Investiture à Bern 2021 : une Investiture malgré tout

Basilika Dreifaltigkeit (©Pfarrei Dreifaltigkeit Bern)

L’Investiture 2021 était inscrite depuis très longtemps sur l’agenda de la Commanderie de Berne. Un Comité d’organisation fut constitué lors du Chapitre de 2019 ; lorsque ses membres se sont réunis pour la première fois et qu’ils ont tracé les contours de cette manifestation, on ne parlait pas encore de coronavirus, les Investitures précédentes de la Lieutenance de Suisse constituaient le modèle de référence, et il était clair que la Commanderie de Berne, en tant qu’hôtesse, suivrait le schéma établi d’une grande manifestation sur trois jours, et la préparerait en conséquence. Personne ne se doutait alors que tout se passerait différemment… Ensuite, nous avons fait face à la pandémie, l’Investiture à Bâle a dû être annulée, et à Berne, nous nous demandions comment donc se présenterait la situation une année plus tard.

Course d’orientation dans l’obscurité

« Nous procéderons à l’Investiture simplement de la manière dont ce sera possible » : avec ces mots, la Lieutenante Donata Maria Krethlow-Benziger a encouragé le Comité d’organisation bernois au moment où il apparaissait que la pandémie du Covid-19 rendrait impossible l’Investiture sous sa forme traditionnelle. Le travail au sein du Comité d’organisation s’apparentait parfois à une course d’orientation dans l’obscurité. Nous avons dû prendre en compte l’incertitude dans la planification et nous nous sommes vus forcés d’élaborer plusieurs variantes. Nous les avons rangées dans un spectre allant d’ « impossible » jusqu’à « comme d’habitude » en passant par « adapté », et au printemps 2021, avec la Lieutenante et des représentants du Conseil de Lieutenance, nous avons convenu d’une forme possible malgré les mesures anti-Covid : des trois jours, il n’en reste qu’un, et le Chapitre se tient par correspondance. La partie culinaire de l’Investiture nous a causé du souci, car si un dîner de gala était inconcevable, même un apéritif pour tous les participants a longtemps paru impossible. Finalement, on n’invita que les candidates et candidats avec leur parrain, tandis que pour les autres membres de l’Ordre devait être arrangée une diffusion en direct via internet. En raison de la restriction du nombre de participants aux offices religieux, nous avons planifié aussi bien le matin que l’après-midi du 5 juin chaque fois une Investiture solennelle avec messe pontificale dans la basilique de la Trinité. Au centre se trouvaient à présent les candidats et parrains, qui devaient tous, malgré des circonstances difficiles, pouvoir vivre à Berne une belle journée de fête. Au mois de mai, grâce à l’assouplissement de la restriction du nombre des participants, on a pu proposer l’invitation d’un nombre accru d’accompagnants. C’est également au dernier moment que s’est manifestée la possibilité de proposer un apéritif adapté aux normes sanitaires. Finalement, on en arriva à ce résultat : le matin et l’après-midi du 5 juin, nous avons pu accueillir comme il se doit au sein de l’Ordre 22 dames et chevaliers au cours d’une célébration chaque fois festive qui s’est magnifiquement déroulée.

Intérieur

Préparer sa propre investiture

Singulière était la situation dans laquelle se trouva une candidate de Berne, dont l’entrée dans l’Ordre avait déjà été prévue en 2020 à Bâle. Puisque cette Investiture n’avait pu avoir lieu, elle s’est retrouvée simultanément dans une double fonction : en tant que membre du Comité d’organisation, elle a pris une part substantielle à la planification de l’Investiture bernoise 2021 et en même temps elle se préparait à sa propre investiture. Avec bien de beaux souvenirs, elle se rappelle cette grande journée et le temps qui l’a précédé :

« C’était vraiment une Investiture exceptionnelle qui nous attendait, nous les candidats et futurs Consorores et Confratres à investir le 5 juin 2021 à Berne. Et pour moi peut-être encore un peu plus exceptionnelle, car ce jour-là j’allais non seulement être investie comme dame, mais aussi veiller, avec mes complices du Comité d’organisation, au déroulement sans faille des festivités. 

Entrée solennelle

La coopération au sein du Comité a rendu très particulier mon cheminement jusqu’au grand jour, car cela m’a permis, depuis le tout début des travaux préparatoires, d’avoir une vue privilégiée sur tout ce que comporterait l’Investiture du 5 juin 2021 à Berne : du choix des différents locaux et du service de traiteur, en passant par les noms de chaque participant et la préparation de petits cadeaux-souvenirs, jusqu’à la constitution du livret liturgique et au placement des drapeaux et arrangements floraux, pour ne prendre que quelques exemples.

Et pourtant, quand est arrivé le grand jour de l’Investiture, tout me paraissait neuf et captivant : la répétition avec le cérémoniaire laïc et les autres candidats et parrains, la préparation en vue de la célébration, la procession d’entrée et l’ensemble de la liturgie – tout cela constitua une expérience unique et inoubliable. Que je puisse en outre vivre tout cela dans l’impressionnante basilique de la Trinité, qui représente beaucoup pour moi à titre personnel, avec à mes côtés comme marraine notre Présidente de Commanderie, notre Prieur comme concélébrant et en arrière-plan mes merveilleuses collègues du Comité d’organisation : tout cela rendait cette journée simplement parfaite. Et ainsi, je garderai en souvenir l’Investiture 2021 non pas comme une « Investiture Covid » ou une « Investiture au rabais », mais comme un moment de parfaite cordialité et en lien avec tous les confrères et consœurs de l’Ordre – aussi bien ceux qui étaient présents que ceux qui nous ont accompagnés via internet et dans la prière. »

Ce qui demeure…

Début juillet s’est réuni le Comité d’organisation bernois pour une dernière séance avec peu de points à l’ordre du jour. Il s’agissait en effet de prendre connaissance des comptes de l’Investiture, de lire les nombreux échos pleins de gratitude et d’éloges, de considérer avec un regard autocritique ce qui malgré les efforts n’a pas tout à fait fonctionné au mieux, de préparer les documents imprimés demandés par l’archiviste : maquette, livret liturgique avec programme, tirages des invitations et photographies, etc., destinés aux Archives de la Lieutenance. Là, ces documents conservent le souvenir d’une manifestation qui fut inhabituelle mais néanmoins belle et festive, et qui marque pour 16 chevaliers et 6 dames le commencement de leur appartenance à l’Ordre. Une Investiture qui a rempli de joie et de gratitude tous les participants à Berne ou ceux et celles qui l’on suivie via internet, parce qu’il fut possible malgré toutes les difficultés liées au Coronavirus de se rencontrer au sein de la famille de l’Ordre, que ce soit physiquement ou à distance.

Deus lo vult !

Marie-Louise Beyeler-Küffer, Juli 2021

Ce site web utilise des cookies pour vous fournir le meilleur service possible. En continuant à utiliser le site web, vous acceptez l'utilisation de cookies.Déclaration de confidentialité