Rénovation de la maison des Sœurs du Rosaire à Beit Jala

Contexte

La ville de Beit Jala se trouve à seulement deux kilomètres de distance de l’église de la Nativité à Bethléem. Le Patriarcat latin possède à proximité de la place al-Manshia de Beit Jala un établissement conventuel avec une école paroissiale et une école secondaire dirigées par les Sœurs de la congrégation du Rosaire.

Description du projet

En ce moment, la résidence des Sœurs du Rosaire nécessite impérieusement une rénovation. Afin de mener les travaux les plus importants, il faut tout d’abord clarifier des questions de fonctionnalité des pièces, d’étanchéité, d’installation de climatiseurs et d’appareils de chauffage et d’équipements électriques.

La maison n’a pas d’isolation. À l’intérieur, il fait donc très froid en hiver et en été la chaleur est insupportable. En outre, le toit n’est plus étanche à l’eau. Le raccordement électrique ne suffit même pas à remplir les besoins tout à fait minimaux des sœurs et du bâtiment scolaire. Les normes les plus élémentaires de sécurité en matière d’électricité ne peuvent pas être respectées.

Le Patriarcat latin s’est dès lors saisi du problème des sœurs et a chargé une équipe d’ingénieurs de procéder à certaines améliorations pour cette maison. Parmi celles-ci, on compte les mesures suivantes : renforcement partiel du raccordement au courant électrique, travaux généraux d’électricien y compris mise à terre pour protéger la distribution du courant électrique, système d’extinction du feu et installations d’un éclairage de secours. En outre, des travaux d’entretien doivent être menés pour cette maison, parmi lesquels figure aussi la réparation du toit non étanche. Les fuites dans les installations sanitaires et les radiateurs doivent également être réparés. Finalement, on prévoit aussi divers travaux de peinture pour l’ensemble de la maison.

Le projet, qui conduira à offrir aux sœurs une habitation à nouveau décente, dure 6 mois.

Un membre de la Lieutenance suisse s’est déclaré prêt à financer totalement ce projet.

Donata Krethlow-Benziger, juin 2019

Ce site web utilise des cookies pour vous fournir le meilleur service possible. En continuant à utiliser le site web, vous acceptez l'utilisation de cookies.Déclaration de confidentialité